Le régime dissocié

Le régime dissocié

Georgette No Comment
Regimes

Les régimes dissociés sont des régimes minceur où il n’y a presque pas d’interdits alimentaires mais tout réside dans la dissociation des aliments lors des moments de leur consommation. En d’autre terme, il s’agit de ne pas consommer ensemble certains aliments mais d’arriver à une satiété seulement en consommant un seul produit.

Les régimes dissociés comprennent plusieurs méthodes à savoir les méthodes Antoine, Shelton ou Montignac :

– Le régime Antoine dissocie la consommation d’aliments et limite sa prise en un seul type par jour. La quantité consommée n’est pas vraiment prise en compte, vu que l’état de satiété est vite atteint avec une seule catégorie d’aliments. Les inconvénients de cette méthode demeurent en premier lieu sur la psychologie car il n’est pas toujours pratique de ne manger qu’un seul type d’aliment par jour, de plus, même si tous les aliments sont permis, les risques de carences et de fatigue ne sont pas écartés car les apports en vitamines et minéraux nécessaires quotidiennement ne sont pas atteints.

– Le régime Shelton correspond à une classification des aliments par groupe : protéines, glucides, lipides, acides, amidon… C’est seulement après cette classification qu’il faut distinguer les groupes d’aliments qui ne peuvent être consommés ensemble, par exemple, graisses et protéines, acides et amidon… Les côtés négatifs de ce régime dissocié sont la difficulté de sa mis en œuvre car ce n’est pas toujours simple de faire une distinction entre les groupes d’aliments, il y a aussi les risques de carences car sans combinaison d’aliments, certains apports nécessaires à l’organisme ne sont pas assurés.

– Le régime Montignac fait parti des régimes dissociés ; ce type de régime évalue l’apport glycémique (IG) de chaque aliment. Selon Montignac, il existe deux types d’associations possibles : d’abord, le repas lipido-protéique où seuls les aliments à IG très bas pourront être consommés avec de la graisse, soit le repas glucido-protéique avec seulement des aliments à IG bas. Ce régime permet de ne pas trop se priver ce qui implique que les risques de carences sont réduits, par contre, il n’est efficace que sur le long terme.

Dans le régime dissocié, la reprise de poids est à craindre lors de son arrêt car la routine créée lors de ces régimes est rarement maintenue, d’où le retour à une alimentation normale