Causes et maladies

L’obésité des enfants, un nouveau fléau !

Georgette No Comments

Le problème d’obésité des enfants est devenu un fléau qui préoccupe de plus en plus les parents et les professionnels de la santé. Vu que le nombre d’enfants obèses augmentent chaque année, les chercheurs tentent de trouver des explications à ce phénomène et bien évidement, ils cherchent des remèdes qui puissent stopper le processus et même éradiquer le problème.

Certaines chercheurs pensent que le combat contre l’obésité des enfants consiste à des programmes de régimes et d’exercices physiques ainsi qu’un meilleur mode de vie mais ces solutions paraissent moins efficaces sur les enfants obèses ou des cas de rechutes ont été enregistrés.

Ainsi, en vue d’un combat dans la recherche d’un effet à long terme ou même radical, des chercheurs ont cherchés à expliquer tout d’abord les causes de l’obésité des enfants pour pouvoir les combattre au mieux. Plusieurs études ont été faites et ont emmenées à une conclusion qui se rapporte à la consommation de produits laitiers. Les enfants qui ont consommés des produits laitiers en quantité normale recommandée ne sont pas sujets à l’obésité, contrairement à ceux qui en consomment moins.

En effet, une bonne consommation de produits laitiers pourra remédier au problème d’obésité des enfants et il s’avère même qu’une consommation adéquate de produits laitiers pendant l’enfance aurait pu résoudre le problème chez les adultes obèses. Le problème d’obésité des enfants pourra donc être résolu en leur recommandant un apport adéquat en produits laitiers dès leur plus jeune âge afin de normaliser leurs gains de poids et la prise de gras corporel. Néanmoins, l’idée de limiter les aliments à la fois riches en graisses et en sucres n’est pas à écarter car il est bien évidement prouvé que les sucres et les graisses favorisent la prise de poids.

Surpoids et obésité

Georgette No Comments

Le surpoids et l’obésité sont deux fléaux qui touchent de plus en plus notre société. Les deux termes surpoids et obésité se définissent comme un excès de graisse corporelle et de prise de poids issus d’une mauvaise alimentation (consommation d’aliments très riches en graisses et en sucres) et d’un déséquilibre entre apport et dépenses énergétiques.

Cependant, d’autres facteurs comme l’hérédité, les troubles hormonaux, le manque d’exercice physique, le stress et le grignotage viennent renforcer ce déséquilibre et favorisent ainsi l’obésité et le surpoids. Evidemment, le surpoids et l’obésité nuisent à la santé, c’est pour cela que les chercheurs tentent de trouver des solutions et des mesures préventives par rapport aux deux phénomènes.

Il s’agit d’abord de déterminer les façons de savoir si l’on souffre d’obésité ou simplement de surpoids. L’indice de masse corporelle (IMC) détermine les définitions universelles de l’obésité et du surpoids, il peut être appliqué aux deux sexes et à toutes les classes d’âge adulte. Cela correspond au poids (en kg) divisé par le carré de la taille (en cm).

Le seuil indicateur du surpoids est l’IMC égal ou supérieur à 25 tandis que pour l’obésité, ce seuil est égal ou supérieur à 30 (valeurs définies par l’OMS). Ainsi, comme on vient de définir le surpoids et l’obésité, on va maintenant aborder les conséquences de ces deux phénomènes.

Il y a les maladies cardiovasculaires qui sont la première cause de décès dans le monde ; ensuite le diabète et enfin les troubles musculaires et squelettiques ainsi que certains cancers. Il est à souligner que plus l’IMC augmente, plus les risques d’attraper des maladies ainsi que les risques de décès augmentent. Comment donc éviter ou tout au moins réduire les risques dont le surpoids et l’obésité font l’objet? En premier lieu, il faut une alimentation équilibrée ; ensuite, il faut limiter la consommation d’aliments riches en graisses (surtout saturées) et en sucres (privilégier les sucres lents) au profit des fruits, légumes et céréales ; privilégier la Cuisine chez soi qui est plus saine et plus nutritive et enfin, pratiquer un exercice physique au moins 30 minutes par jour.